Sur la ligne 9 - Christelle

Christelle : mes voyages quotidiens, de Buzenval à Miromesnil - rencontres.

Accès direct


A l'APACC
du 1er juin au 9 juin 2013
Duchamp et après..
une exposition pour le centenaire du premier 'Ready-made' de Marcel Duchamp

une proposition de Claude Guibert
avec les artistes
Mark Brusse, Arnaud Cohen et Daniel Nadaud
r160
v160
Duchamp et après.. sur le blog de l'Apacc
site 'Duchamp et après..'
vernissage vendredi 31 mai 2013 - 18 h

Commentaires sur Duos habet, et bene pendentes...

    timide ?

    Faut pas être timide comme ça ! Je viens d'ajouter l'url de ton billet dans l'article que tu as la gentillesse de lier ci-dessus.

    Dis donc : une jolie paire ! Et vive ton olivier qui, enfin, donne !

    Posté par Olivier SC, mercredi 01 août à 17:29 | | Répondre
  • C'est bien !
    Je suis contente pour toi !
    Et dans quelques années, la première bouteille d'huile d'olive faite maison !

    Posté par Florence, vendredi 03 août à 08:55 | | Répondre
  • Florence > ne te réjouis pas trop vite... attends un peu que Din-Diu mette son nez dans mes olives !

    Posté par christelle, vendredi 03 août à 11:40 | | Répondre
  • Depuis que tu t'occupes de ton olivier, tu n'écris plus rien

    Posté par Florence, samedi 11 août à 14:00 | | Répondre
  • Florence > Même pas 15 jours de silence !
    L'olivier n'y est pour rien mais mes fréquents allers-retours entre le passé et le futur de la CAO auraient un peu tendance à m'épuiser...

    Posté par christelle, dimanche 12 août à 11:10 | | Répondre
  • Voilà, voilà, j'arrive !

    Un olivier sur un balcon à Paris, pourquoi pas ! Il y a bien un anglais qui en a planté pour de bon dans le sud de l'Angleterre.

    En plus de ça, la température en ville est toujours plus haute qu'en campagne.
    Mais ça ne fait que 2 olives, pas assez pour une cuvée Balconneuf du Pape (rapport au titre) d'huile vierge pressée à froid (à moins que ce soit en format mignonette), tout au plus une garniture pour une pizza (mais je ne sais pas si il ne faut pas un temps de macération pour qu'elles soient mangeables, non ?).

    Plus sérieusement, en fonction de l'âge de cet olivier, je le surveillerais. Les jeunes arbres qui sont en situation de stress font des fruits, et parfois pire.

    Sinon ça peut-être tout simplement le signe du réchauffement climatique, en quelque sorte un avant-goût de Paris-en-Provence ...
    Ce serait possible d'avoir une photo de tout l'olivier ?

    Posté par Din-Diu, mercredi 15 août à 22:12 | | Répondre
  • No photo !

    Din-Diu > Pas de paparazzi autour de mon "olivier" ! On se rendrait vite compte que ce n'est en réalité qu'un laurier décoratif !
    Donc, pour les photos d'olives sur mon balcon, attendre encore quelques dizaines d'années, le temps que le réchauffement planétaire nous offre le climat propice !

    Posté par christelle, jeudi 16 août à 07:47 | | Répondre
  • long à la détente ...

    je passe sans arrêt à côté de lauriers cerises et c'est que ce matin que je me suis dit "Ô mais il y a comme une arnaque". D'autant que le fruit de l'olivier est plus allongé. Je me rue vers ton blog pour exprimer le fond de ma pensée, mais trop tard ...
    Pour ma défense, je dirai que je n'ai jamais fait attention à quoi ressemblaient exactement des olives sur un oliviers.

    Posté par Din-Diu, jeudi 16 août à 11:42 | | Répondre
  • Din-diu > j'avais profité de ton absence pour utiliser ces olives, sachant bien qu'elles ne résisteraient pas à ta perspicacité !
    Bien triste, ce laurier dont on ne peut utiliser ni les feuilles, ni les fruits, maintenant qu'il a défleuri.

    Posté par christelle, jeudi 16 août à 23:01 | | Répondre
Nouveau commentaire