Sur la ligne 9 - Christelle

Christelle : mes voyages quotidiens, de Buzenval à Miromesnil - rencontres.

Accès direct


A l'APACC
du 1er juin au 9 juin 2013
Duchamp et après..
une exposition pour le centenaire du premier 'Ready-made' de Marcel Duchamp

une proposition de Claude Guibert
avec les artistes
Mark Brusse, Arnaud Cohen et Daniel Nadaud
r160
v160
Duchamp et après.. sur le blog de l'Apacc
site 'Duchamp et après..'
vernissage vendredi 31 mai 2013 - 18 h

dimanche 22 juillet

Souvenirs...

Horacio, qui nous parle de son premier PC portable, m'incite à évoquer à mon tour un (ou des ?) souvenirs de mon enfance ... je m'y résigne avec plaisir, mais les règles de cette chaîne semblant se perdre dans la nuit des blogs, je m'en vais improviser et ne désignerai pas de successeur - prenne le relais qui le veut bien...

C'était dans les années 50... à l'époque, nous n'avions pas encore la télévision (réservée à quelques nantis ) si bien que le dimanche était assez souvent consacré à rencontrer les amis ; en particulier, nous rendions fréquemment visite à une amie d'Ecole Normale de ma mère, qui demeurait rue du Théâtre, dans le 15ème.

Elle vivait seule avec (sa) maman... dans un très vieil appartement (du moins c'est ce qu'il me semblait ) et chaque fois, le cérémonial était le même : embrassades / retrouvailles, puis déjeuner "du dimanche" (à l'époque, le gigot devait être le plat typique de ce genre de réunions ) ; ensuite...

nous sortions le mahjong et faisions quatre (parfois cinq) tours de donne. J'aimais bien le moment où il fallait construire les murailles (quatre remparts faits de 18 paires de tuiles ), que l'on détruisait ensuite progressivement au cours de la partie.
Mais le meilleur moment, assez rare au demeurant, c'était quand je pouvais récupérer une tuile me permettant de faire un "carré", car je pouvais annoncer "Kong !" que je prenais un malin plaisir à prononcer "CON" pour choquer la mammie à moitié endormie dans son fauteuil...

mahj1

L'éloignement, les nouveaux rythmes de vie, ont fini par avoir raison de ces parties de mahjong, mais à défaut d'y rejouer, c'est un plaisir de manipuler ce beau jeu qui est resté en ma possession

mahj2

mahj4

mahj3

Pour en savoir plus sur le mahjong, vous pouvez visiter ce site (en anglais).
Au fait, je vous ai dit plus haut que ces amies demeuraient rue du Théâtre... dans les années 50...
En dehors du Mahjong, et en particulier en 1955 / 1956, il y avait une autre distraction qui nous amenait à rester de longs moments à la fenêtre pour observer la rue ; avez-vous une idée de ce que nous pouvions attendre alors avec tant de curiosité ? - non, ce n'était pas le passage du Tour de France.