Sur la ligne 9 - Christelle

Christelle : mes voyages quotidiens, de Buzenval à Miromesnil - rencontres.

Accès direct


A l'APACC
du 1er juin au 9 juin 2013
Duchamp et après..
une exposition pour le centenaire du premier 'Ready-made' de Marcel Duchamp

une proposition de Claude Guibert
avec les artistes
Mark Brusse, Arnaud Cohen et Daniel Nadaud
r160
v160
Duchamp et après.. sur le blog de l'Apacc
site 'Duchamp et après..'
vernissage vendredi 31 mai 2013 - 18 h

mercredi 18 octobre

Agneau mémoire et pain

_20060912_0222

Voilà, c'est donc Din-Diu qui a fini par découvrir le mot recherché : l'agneau (ou amnos, en grec) ; oui, la partie centrale de ma marque à pain (voir enigme précédente).

map_0007Lorsque j'ai trouvé ma première marque à pain - à Athènes, dans une petite boutique où j'ai aussi acheté une fusaïole - je pensais que, comme les autres marques que j'avais déjà vues auparavant, elle servait à identifier les pains cuits au four communal... map_0006
et puis, j'en trouvé d'autres plus tard (en particulier en Crète ), qui étaient pratiquement _20060912_0227identiques à la première : mêmes inscriptions, même disposition des symboles, qu'elles soient anciennes ou modernes. L'hypothèse de l'identification tombait donc.
Sur le terrain, j'ai bien essayé d'en savoir plus, mais ma maîtrise du grec (tant ancien que contemporain) ne me permettant pas de comprendre les renseignements qu'ont essayé de me fournir successivement

  • deux moinesmap_0005

  • un boulanger

  • des bonnes soeurs

  • un brocanteur

  • une gardienne du musée d'art populaire d'Agios Nikolaos

  • une vieille femme en montagne

  • un pope

  • un hôtelier

  • ...

il m'a fallu avoir recours à l'internet pour apprendre le fin mot de l'histoire...
je vous livre donc ici le résultat de mes voyages sur le net.

Ces marques servent à préparer le pain utilisé comme offrande dans la Liturgie Orthodoxe ; si l'on peut s'exprimer ainsi, elles permettent d'imprimer une sorte de "patron de découpe" sur le pain qu'utilisera l'officiant.
Avant la cérémonie, le prêtre prépare l'office, c'est la "proscomédie" (ou préparation), cérémonie au cours de laquelle il découpe le pain destiné à l'Eucharistie et le dispose sur une patène.
_20060912_0219_4Le pain est un pain de froment fermenté (voir ici la recette ) qui est composé avant cuisson de deux pâtons superposés (symbolisant les deux natures du Christ) ; on le nomme "prosphore" (en grec : prosphora c'est à dire offrande) ; ce pain est marqué d'une empreinte carrée centrale avec l'inscription "IS XS NIKA" (Jesus Christ vainqueur ou victoire, les traductions divergent) .
D'autres marques, inscrites elles aussi dans des carrés, figurent à gauche et à droite de l'empreinte centrale :_20060912_0219_1

  • un grand triangle (avec les instruments de la Passion - la lance, l'éponge ?)_20060912_0219_3

  • 9 petits triangles qui rappellent 9 groupes de saints auxquels le prêtre fait référence pendant ses prières .

Un carré supérieur et un carré inférieur (souvent avec l'inscription IS XS NIKA) map_0007permettent de compléter la forme de la Croix. On dit qu'ils symbolisent le début et la fin de la proscomédie.
Les autres marques apparaissant sur le tampon semblent être du "remplissage" mais elles pourraient bien jouer un rôle dans la façon dont le pain cuit et lève (voir : Bread stamp physics ) !

Au cours de la proscomédie, le prêtre va découper le prosphore de la façon suivante :
il commence par détourer et retirer le carré central - l'Agneau
puis il prépare les "parcelles" (ou mémoires, ou encore commémorations ) :
le grand triangle, en l'honneur de la Mère de Dieu,
les 9 petits triangles pour les archanges, les prophètes, les apôtres, les hiérarques, les martyrs, les moniales, les anargyres, les saints et saint Jean Chrysostome
enfin, il découpe d'autres parcelles pour les vivants, les défunts, la paroisse ...

L'Agneau et les parcelles sont disposées sur la patène en suivant une configuration rituelle :

(voir la prothèse sur Orthodox Church in America)

Dans les quelques photos de marques à pain que je présente ici, vous avez un échantillonage de marques très artisanales, avec une belle patine, dans un bois doux au toucher et d'autres, qui au contraire sont très sommaires et ébauchées industriellement ; vous pouvez également voir une marque ayant une structure différente : elle ne permet d'imprimer que l'Agneau, pas les autres parcelles ; en effet, certaines impressions peuvent se faire avec des marques séparées - mais il est possible que certains rites n'utilisent que l'Agmap_0017neau et pas les Mémoires (rite russe).

Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter les sites dont j'ai extrait mes informations :

la divine liturgie de saint Jean Chrysostome (description détaillée de la proscomédie, préparation des parcelles)

le lexique orthodoxe (explication des termes employés dans la religion orthodoxe)

Orthodox Church in America (en anglais, avec un Orthodox handbook, des photos, ...)map_0003

The Bread of the Holy Mountain (les pains du mont Athos)

la voix Orthodoxe (une explication de la Liturgie - mais avec un pope-up de publicité )

et surtout l'immense site

www.prosphora.org (les recettes, les conseils, l'histoire, tout, tout, tout, en anglais et pas facile à explorer totalement)

map_0011Maintenant, si vous cherchez à acheter des marques à pain en ligne, on en trouve de toutes sortes (plastique, bois, neuves, anciennes ... ) :

Athos Shop
Greek Shops
Festal Creations
Bouwman oriental books (utiliser "bread stamp" dans leur moteur de recherche)
Agropolis museum (mais ils ne doivent pas vendre ;-) )

 

6/02/2014 : Je me dois de compléter cet article par la recette des prosphores, communiquée par Albocidade en commentaire, et que l'on peut retrouver ici (cigales-eloquentes.over-blog.com/article-recettes-des-prosphores)

map_0009

 




Commentaires sur Agneau mémoire et pain

    After read blog topic's related post now I feel my research is almost completed. happy to see that.Thanks to share this brilliant matter.

    Posté par Biochemistry, mardi 12 octobre à 07:06 | | Répondre
  • Nice feedback

    Thanks for your comment ! Happy to know that this blog can be helpful !

    Posté par Christelle, mercredi 13 octobre à 08:31 | | Répondre
  • Ce qui est bien dans tes petites énigmes, c'est qu'on apprend toujours quelque chose dont on ignorait tout la veille, du moins est-ce mon cas. Merci pour cette injection de culture

    Posté par Sammy, mercredi 18 octobre à 22:57 | | Répondre
  • moi, pareil !

    C'est pareil pour moi, j'en apprends, des choses, en écrivant mes énigmes !

    Posté par Christelle, jeudi 19 octobre à 13:36 | | Répondre
  • 'anâ tani !

    Très intéressant, parce qu'on se rend compte de la complexité des rituels et de la force des symboles qui me sont totalement étrangers et qui pourtant occupent une place importante dans la vie de milliards de personnes, même si elles ne connaissent pas tjs la signification première ou complète de ces rites et symboles.

    Et coïncidence, parce que je lisais hier soir que Jean Chrysostome est en partie à l'origine de l'anti-judaïsme chrétien.

    Posté par Scheiro, jeudi 19 octobre à 14:11 | | Répondre
  • ena teni // ta ena

    Scheiro > ton titre me permet aussi de me rendre compte de la complexité des langues : une plongée sur le forum webarabic ( http://www.webarabic.com/wa-forum/index.php?s=010b9f6b8fa97599b0c8073bc1b238eb&showtopic=1808&st=20 ) juste pour vérifier mon intuition sur 'anâ tani m'a plongée dans une foultitude de façons de dire la même chose !

    Tu me fais réfléchir aux rituels, en plus... finalement, plus ils sont complexes et formalisés, moins ils laissent de place à la réflexion individuelle et à l'initiative personnelle des "croyants". Même s'il ne le comprend pas, le rituel a quelque chose de rassurant pour le fidèle lui permettant de suivre une cérémonie reproductible à l'identique en tous lieux, en tous temps, sans se poser de question. Peut-être une des raisons du possible retour de la messe en latin ?

    Posté par Christelle, jeudi 19 octobre à 16:07 | | Répondre
  • Et comme le "pain" utilisé pour les prosphores est quelque peu particulier (parole d'ancien boulanger !) je vous indique "ma" recette qui présente deux intérêts : elle est en français et en système métrique.
    https://archive.org/details/RecetteDesProsphores

    Posté par Albocicade, mercredi 05 février à 18:13 | | Répondre
  • Merci pour ce complément d'information, Albocidade ! J'archive la recette pour - qui sait - l'expérimenter un jour...

    Posté par Christelle, jeudi 06 février à 08:46 | | Répondre
  • j'ai une marque a pain un peu semblable, quelqu'un peut il me la commenter.
    photos possible
    merci

    Posté par poinin1, dimanche 26 octobre à 18:42 | | Répondre
    • Poinin1 > J'ai indiqué à peu près tout ce que je savais dans l'article ci-dessus...

      Posté par Christelle, lundi 27 octobre à 07:16 | | Répondre
Nouveau commentaire